samedi 14 février 2009

Moments V

- Fiston passe en courant. Se gratte les fesses.
— Yé où mon ti nez rouge? À cause moi ça pique dans mes fesses.
— Euh. Sais pas yé où..
— Oh! Zeul lé!
Fiston repasse en courant en se baissant les pantalons d'une main et en tenant dans l'autre le toutou du petit renne au nez rouge que Pirlouit et JJ lui ont donné.
Il entre dans sa chambre, s'en va sur son lit.
On se regarde, Douce et moi, pouffant de rire.
« Y va-t’y vraiment, tsé, faire ce qu'on pense que? »
— Tu vas faire quoi avec ton Nez rouge, fils?
—Ben, moua, je passe nez rouge dans mes fesses quand ça pique à cause yé doux.
Voilà.
C'est vrai qu'il est doux le toutou mais on ne le voit plus de la même façon, mettons.

- Douce me ramène à l'esprit une histoire qui date de nos vacances de cet été.
Une fois fiston couché, nous regardions le feu bruler, une tite douceur hallucinogène fumante à la bouche. Les mouettes hurlaient toutes en même temps, festoyant, qui autour d'un oursin, qui avec un méné, c'était le party de la marée basse.
Douce dit:
— Ça jase en ta, des mouettes
— Hmm. Assourdissant en calisse en toué cas.
— C'est beau, jtrouve.
— Tu m'étonnes. Un paquet de mouettes qui crient en même temps pis qui ont pas l'air de s'écouter pantoute... Tsé, comme quand vous parlez, deux trois filles en même temps, chacune dans votre histoire, y en a pas une qui a l'air d'écouter l'autre plus qu'y faut, mais stie, oui!
«...Oui, oui, moui , on va essayer de repeinturer le salon l'été prochain... »
«...Comme jte disais l'autre jour, la couleur a comme virée boutte pour boutte en séchant, pis ça fait beau pareil... »
«...Y était assez cuuuuute avec son ti-chapeau le ti-poney!...»

— Pis à la fin de la discussion, les trois filles finissent toutes par la même affaire, un« Ouan » décisif, qui laisse pas de doute, elles se sont bel et bien écoutées, comprises. C'est incompréhensible.
— Tu devrais fumer plus souvent Gui, ça te fait parler.
— Non merci.

- Personne m'a dit que j'avais cliqué 10 000 fois sur mon blog. Étonnant, non? J'ai vraiment rien à faire des fois...

- Mon marathon lecture se poursuit, je viens de terminer la lecture du journal d'un auteur.
J'ai passé au travers dans le temps de le dire, pour diverses raisons.
Premièrement, ça parle d'une époque (2002) que je pioche dessus itou, dans mes griffonnages à moi.
Pis on y parle de personnages qui pourraient aussi bien être dans mes griffonnages à moi, vu qui en a un où deux qui sont passé dans ma vie à moi itou, même si c'était de loin.
À peu près aux trois quarts du livre, l'auteur se demande si son livre sera toujours pertinent 20 ans après sa publication.
M'inquièterais pas trop à sa place.
Tant qu'il y aura des femmes et des hommes qui s'aiment et se laissent pour mieux se revoir et se laisser à nouveau, tant qu'il y aura les amis qui sont plus frères que des frères, de la boisson et des histoires de brosse, des garçons et leurs pères qui se demandent s’ils doivent s'enlacer, tant qu'il y aura la guerre, les cochons, la prison, la délation, tant qu'y aura la vie, et que ce sera écrit justement comme dans Vacuum de Mistral, ce sera toujours pertinent.

11 commentaires:

É. a dit…

Ouah. Mon premier rire du matin. Et les trois suivants.

s.gordon a dit…

Tsé, tes photos parlent d'elle-mêmes. Toujours. Pis quand tu te mets à écrire, ben je t'entends parler. Je t'entends dire le beau ou le moins beau à ta manière, pis j'avais le goût de te dire que t'as une maudite belle et vraie manière de le faire.

Gomeux a dit…

Woah, venant de vous deux, merci, stie.

Miléna a dit…

J'imagine ta voix, parfois. C'est ce que ça fait quand on s'attache de loin à un cyber camarade, et qu'on ouvre des portes sur des moments qu'il veut bien nous décrire. Je suis friande de tes mots.

Doparano a dit…

J'adore ton fils :) Il m'a bien fait sourire.

C'est vrai que de te lire c'est comme de t'entendre parler, ça m'arrive rarement, même quand je connais déjà la voix. Pis tu sais quoi?? C'est ben l'fun de t'entendre!

Mendelien a dit…

Je l'ai bien rit la première en particulier. Et mes deux enfants étaient pliés en deux.

Génial

Gomeux a dit…

Si les enfants rient c'est bon!

Et beh, merci tous!

Ça m'aide à me convaincre que notre quotidien peut être digne d'être écrit.
Ça faisait un moment hmm, que je m'y était mis...

Yvan a dit…

"Saches rendre ton quotidien transcendant à tes lecteurs,
et tu auras une voix à toute
heure".

Gomeux a dit…

Philosophe bulgare?

É. a dit…

Raymond Carver, reste dans ce corps !

Gomeux a dit…

Et beh, É, t'as pas choisi le pire hein!
Marci!