lundi 7 mai 2012

Heureusement, il nous reste la jeunesse

Aujourd'hui, en mangeant mon samouiche, j'ai entendu ce genre de sophisme:
«Y auront yenk à bouère une biére de moins par 'hour.»
Je répondrai ceci:
«Touche pas à ma biére.»

4 commentaires:

Éric McComber a dit…

Ah, ah, ah ! J'offre aux étudiants les bières que je ne boirai pas pour les 11 prochains mois.

Gomeux a dit…

Les libéraux disent que les jeunes sont pas crédibles, ni fiables, faque, jvas les prendre, moi, les bières.
Merci!

Éric McComber a dit…

Vrai que pauvres et jeunes comme y sont, y dépenseraient ça tout d'un coup !

Gomeux a dit…

Exact. Faut de la sagesse.