mardi 22 mai 2012

L'Espoir

Je n'ai de ma vie, jamais été aussi fier d'être montréalais.
Je suis revenu de ma nouvelle job (de cave, j'en reparlerai en moment opportun), j'ai regardé les images de la manifestation.
J'ai très sincèrement pleuré, de joie et de rage de ne pas avoir pu ajouter mes pas aux leurs.
Me trouvait lâche.
Ça a vite passé.
À 20h, toute la smala est sortie sur le balcon en avant.
Petite séance de piochage sur les casseroles, pour se souvenir en même temps du Chili, Pinochet, Jara, Allende, Neruda et tous ceux disparus durant ces effroyables années de dictature américaine.

Les enfants savaient pourquoi on piochait.
Pépin qui sent sa soeur arriver bientôt est plutôt inquiet en général ces temps-ci, il a peur du vent, des bruits, de tout. J'ai dit un mot de trop (ou pas) pendant que j'expliquais et maintenant il a peur des polices.
« Faut faire du bruit pour faire partir les Méchants, Pépin! »
Y a pioché en tabarnac.
Je leur avais ben expliqué qu'on serait peut-être tout seul au début, mais que les gens arriveraient peut-être.
Après 5 minutes de piochage, Douce me dit d'arrêter. Ça m'irrite, je demande pourquoi.
Écoute, qu'elle dit.
Ça piochait partout dans le quartier.
On s'est mis à marcher.
J'ai tapoché sur une pancarte de passage d'écoliers qui était renversée.
Ça sonnait en esti.
On s'est ramassé avec les amis pas loin de chez nous.
C'était la fête, Grand Fiston et Vinny Boy qui courait partout en se tapant sur la tête, protégée par leurs casseroles.
Une bonne centaine de gens, ben tanné de se faire prendre pour des caves.
J'ai attendu en vain de voir un char de police passer.
Peut-être demain.

J'aime ma ville.
Mon pays, le Québec.
Il est plus que temps qu'on se le réapproprie, les chiens ont assez grugé dedans.
Au moins, Pinochet avait pas peur de porter l'uniforme.
Une autre preuve que Charest fait rien de bon.
Même pas capable de mettre le costume qui lui irait le mieux.




4 commentaires:

commando8 a dit…

OH YEAH!

Ça piochait aussi sur ma rue, c’était beau à entendre!









!

commando8 a dit…

Ma job de cave, avec les 5 caves à proximité qui sont aveuglés par l’illusion que tout allait bien avant que ces satanés étudiants qui ne travaillent pas et qui ont tout cuit dans le bec, se lèvent et cassent des vitres.

Ça m’enrage pis ça me déprime.

Gomeux a dit…

Quand même vidéotron censure les courriels contenant www.loi78.com, c'est déprimant, effectivement...

Éric McComber a dit…

Ouah, trop mimi, le batteur en herbe !