mercredi 1 mai 2013

Premier de mai




Je roulais sur la piste cyclable quand j'ai tout à coup aperçu une boite de livre sur le trottoir.
Sur le dessus de la boite trônait ce livre. J'ai freiné en catastrophe, j'ai ramassé le livre sans même fouiller plus en profondeur le contenu de la boite et je suis aussitôt reparti, devançant encore la trentaine d'escargots en bixi qui peinait à aborder le faux plat de la rue Brébeuf.
On a beau dire, y en a qui jettent leur choux gras.

4 commentaires:

Yvan a dit…

Je sais jamais ce que je peux
trouver sur le bord d'un trottoir.
;-)

Jean-François Thibaud a dit…

C'est quand même étonnant ! Wow ! Je suis sûr que c'es une hagyographie.

Gomeux a dit…

Même pas!

Éric McComber a dit…

Ce bouquin est abondamment cité dans plusieurs des ouvrages que je me suis tapé pour écrire le Mauvais Siècle.

Je continue de recommander The Prize de Daniel Yergin, justement une hagiographie, que dis-je, une bénédiction angélique, du milieu de l'or noir, mais wow, quelle mine de renseignements.

Ida Tarbell est pas mal non plus, mais elle n'avait rien vu encore, c'est après les années 20 que les boys ont vraiment tourné la switch !