lundi 11 juin 2012

Quand t'as un premier ministre quelconque, tu crains les actes quelconques

Je voudrais bien écrire plus sur cette absurdité, cette perle de novlangue, mais je suis plié en deux, secoué de spasmes, de pleurs et de rires.
Calisse de tabarnac.
Je vous déclare drette là, qu'après L'Inventaire, après L'air de Rien qui viendra après l'Inventaire, il y aura:
« LES ACTES QUELCONQUES »

Ouuuuuh.
Tremblez.
Câlisse.

Merci à la constable Chose Rousse, détentrice d'une maitrise en langue de bois fasciste. Quand tu sais pas quoi dire, tu dis rien.

Tabarnac. Sortez moué d'icitte.
Chu sul bord.
Drette sul bord.


*
J'appuie sur play, shuffle all.
Ça me fait jouer ceci:
Drown me slowly.



I've got a will this time I don't care what you say
I've got a feeling this will all go away
It's in the wind this time it's in the southern sky
I can't walk on water yet won't even try

So drown me slowly
Enclose me
Drown me slowly alright
Drown me slowly
Enfold me
Drown me slowly

All that I took with me was a bad taste in my mouth
Went all around the world just couldn't spit it out
Just like ground zero was the surface of the sun
That's a sickness I can't fix it not all at once

So drown me slowly
Enclose me
Drown me slowly alright
Drown me slowly
Enfold me
Drown me slowly

Don't let them take you down
You'll leave a better world than you found
Don't let them take you down
You'll leave a better world than you found
Don't let them take you down
Don't let them take you down
Don't let them take you down
Don't let them take you down

So drown me slowly
Enclose me
Drown me slowly alright
Drown me slowly
Enfold me
Drown me slowly

Drown me slowly
Drown me slowly
Drown me slowly

3 commentaires:

Jean-François Thibaud a dit…

Désolé , j'ai pas suivi. d où vient cette expression actes quelquonques?

Gomeux a dit…

J'étais tellement en tabarnak, j'ai oublié de mettre les liens vidéos.
Je corrigerai aussitôt que je serai à la maison. Youtube est bloqué à ma job. Une vraie garderie...

Éric McComber a dit…

Dans le même clip, on nous parle également de «présumés manifestants».

Connaissez-vous ce magnifique bouquin la LQR? Ouah. J'en parlerai.